Introduction au Reiki Ryoho

Reiki Ryoho, réaliser le but de sa Vie et atteindre la Grande Paix de l'Esprit
La méthode pour calmer le Corps et l'Esprit


Ecouter en mp3 (Voix de synthèse)

Le Reiki Ryoho est à la fois une pratique spirituelle et un art de guérison visant au développement de Soi par l'Energie Spirituelle (Rei) et à la fois une thérapie par les mains basée sur le Pouvoir Intuitif de l’Univers, Teate en japonais. Littéralement, teate veut dire « toucher de la main ». « te » est traduit par main et « ate » par toucher. Au Japon, tous les traitements étaient à l’origine désignés sous le nom de Teate.

Dispensé dans un but thérapeutique et d'évolution personnelle, il permet d'améliorer la qualité de vie par une approche globale de l'être. Selon le concept de toutes les thérapies extrême-orientales, le corps et l'esprit sont intimement liés. Il fait partie de ces « médecines de santé » qui prennent soin du Corps et de l'Esprit. En équilibrant le Corps et l'Esprit, il nous aide à nous améliorer et à développer le Bonheur.

Au-delà du Teate, le soin par les mains, le Reiki Ryoho offre des outils de progression spirituelle comme des pratiques méditatives, visant au développement d’une Conscience Eveillée, des techniques de purification spécifiques du Corps et de l’Esprit, misogi en Japonais, la pratique de sons guérisseurs et de symboles lors de soins physique, énergétique, psychique et spirituel d'action bienfaisante en présence ou à distance, avec pour objectif de réaliser le but de sa Vie et d'atteindre la Grande Paix de l'Esprit, « Anshin Ritsumei » en Japonais.

Le Reiki Ryoho, nommé au Japon « Shin Shin Kaizen Usui Reiki Ryoho », « Art de Guérison du Reiki d’Usui pour l’amélioration de l’Esprit et du Corps », marque déposée par la Gakkaï du Japon, l’organisation fondée en 1922 par le Fondateur du Reiki, Mikao Usui sensei, a été conçu au début du vingtième siècle. Mikao Usui Sensei était un homme laïc, aux origines Bouddhiste et Shintoïste, parfaitement instruit de nombreux aspects des traditions extrême-orientales et de leurs points communs, ainsi que des médecines et thérapies orientales et modernes. Il trouve son origine dans le Bouddhisme japonais, non pas dans son contexte religieux, mais philosophique, le Shintoïsme (Usui Sensei a intégré dans son système des techniques simplifiées de purification du Shintô), le concept japonais de l'énergie vitale, identique à celui des arts martiaux et la médecine populaire japonaise.

D'un point de vue culturel, il n'est pas possible qu'Usui sensei se soit référé au système de la médecine hindouiste, comme le Reiki Occidental l’enseigne, parce que le Japon possède sa propre médecine traditionnelle. Et, s’il avait dû se référer à un système de médecine, cela aurait été celui-là.

Datant du début du cinquième siècle, Ere Yamato ou Kôfun (300 - 710), période où la Médecine Traditionnelle Chinoise y fait son entrée, la Médecine Traditionnelle Japonaise a vu le jour grâce à des médecins coréens et à l’introduction de manuscrits de médecine. Les coréens ont ajouté aux données chinoises une note personnelle, ainsi que des données venues de l'Inde apportées par des missionnaires bouddhistes. Décrété religion d'État par le Prince Shôtoku Taishi, fils de l'empereur Yōmei, en 594, le Bouddhisme marquera une étape importante dans la vie des Japonais. Dès cette période, des moines furent envoyés en Chine en vue d'étudier leur médecine. Le savoir acquis au cours des siècles a permis aux médecins et aux thérapeutes japonais d'élaborer leur propre système médical, appelé Kanpô ; littéralement, « la médecine venue de Chine ».

Traditionnellement l'idéogramme du Reiki est traduit par Influence Vitale Universelle de l'homme parfait. En Occident, le terme Reiki est devenu un terme générique indiquant à la fois l'Energie Spirituelle mise en oeuvre durant les soins et la méthode.

  REI a pour traduction âme, esprit, conscience ou encore fantôme. Son synonyme est Tama en japonais. Il désigne l'aspect de l'énergie céleste, subtil et invisible, l’influence ou énergie de vie qui s'anime dans le Cosmos, ou encore, l’énergie spirituelle et psychique, la part de divin de l’être humain de nature essentiellement lumineuse.

  KI a pour traduction vapeur, fluide, souffle ou énergie, énergie interne, force interne. C‘est un concept japonais de l'énergie vitale, identique au Chi (qi) des arts martiaux chinois. Le ki est présent dans toutes les manifestations de la nature. Le corps humain absorbe le ki de l’univers principalement par la respiration, l’alimentation et la lumière du soleil. A l'intérieur du corps, il circule dans les méridiens et se concentre dans le Seika tanden, siège du « Mushin », traduit par « absence d'esprit » (Japon), ou dans le dan tian, traduit par « champ de cinabre » (Chine), centre des énergies situé à 4 travers de doigts sous le nombril. Ici, se loge le ki originel ou ancestral que chaque individu reçoit au moment de sa conception et qu’il convient de préserver par des exercices appropriès.

Le ki est la source de la vie humaine. Dans la médecine traditionnelle japonaise, il est dit que cent une maladies naissent du ki. La maladie est ce qu’il advient lorsqu’on souffre du ki. La tradition shintoïste enseigne qu'à la mort d'un être humain le Ki quitte son corps et devient Rei (ou tama), un esprit.

Il est bien difficile de définir ce qu'est l'énergie Reiki, cependant, nous pouvons émettre l'hypothèse que la pratique du Reiki nous « connecte » à un des aspects du Ki de l'Univers (Rei). Elle pourrait être la fusion de notre propre énergie interne (reliée à la conscience du Tout) avec celle de l'univers, union du Rei et du Ki, le propre de ce qu’Usui sensei a vécu lors de son ascèse qui dura 21 jours à Kurama-yama, montagne sacrée située au nord de Kyoto.

La base de la pratique du Reiki Ryoho : Teate, le soin par les mains.

Il est naturel de poser sa main sur un endroit douloureux ou blessé ; c’est un geste instinctif. C’est ainsi que le pouvoir de transformation du Reiki est transmis par la paume des mains du praticien sur les centres et points d'énergies ou acuponcture. Selon le concept de la médecine traditionnelle Extrême-Orientale, tous les points sont reliés aux méridiens dans lesquels circulent l'énergie et communiquent avec les organes internes et viscères. L'influence du Reiki se transmet ainsi des points vers les méridiens, organes, viscères et parties du corps afin d'harmoniser, voire rétablir la circulation du flux vital interne et éliminer ainsi les « pollutions » issues du patrimoine génétique comportemental et corporel, « ki ancestral » en Japonais, ainsi que les influences et conditionnements qui font obstacle à la santé et au bien-être. Le corps recouvre sa capacité naturelle à s'autoguérir, le ki originel s’en trouve renforcé, l’organisme moins sujet aux agressions externes : froid, vent, humidité et chaleur, ainsi qu’internes : constitution corporelle (patrimoine héréditaire), émotions ou passions, fatigue physique et mentale.

Le soin par les mains comprend aussi des techniques de massage, contrairement à la pratique du Reiki Occidental où elles ont été occultées, sans doute à cause de la culture judéo-chrétienne bien ancrée aux Etats-Unis à l’époque où le Reiki Ryoho a été introduit par Hawayo Takata en 1938. Sur son hikkey (manuel), Usui sensei précise que son Usui Reiki Ryoho comprend la « méthode pour tapoter avec les mains », « Uchi te Chiryo ho », la « méthode pour caresser avec les mains », « Nade te Chyrio ho » et la « méthode pour presser avec les mains », « Oshi te Chiryo ho ». Elles se pratiquent directement sur le corps du consultant et non pas dans son champ d’énergie, comme certains maîtres de Reiki Occidental l’enseignent à leurs élèves. Elles ont pour but de renforcer le soin par les mains en rétablissant les vides (kyo) et le trop plein (jitsu) des points d’énergies et de détendre les tensions musculaires empêchant les fluides vitaux et le courant de l’énergie interne de bien circuler dans tout l’organisme.

On ne sait à quel système ou tradition elles appartiennent, aucun document à ce jour n’en fait mention. Nous pouvons seulement supposer qu'elles peuvent être, soit issues du Kappô, du Anma ou du Shiatsu. Le Kappô est une forme de secourisme d'urgence pratiqué dans les arts martiaux japonais, un art ancestral de « toucher pour sauver la vie », comprenant les katsu, techniques de réanimation et seifuku, techniques de reboutage. Il y a sur le manuel de soin d’Hayashi sensei - un étudiant d’Usui sensei -, une note concernant les katsu, mais sans indication des techniques utilisées. Quant au Shiatsu, il est issu du Anma et du kappô et date du début de la période Taisho (1912/1926). Fondé par Tenkei Tamai en 1919, il permet d'équilibrer l'énergie du corps, de favoriser l'autoguérison et de se maintenir en bonne santé par des pressions digitales effectuées sur des points spécifiques du corps. Quoi qu'il en soit, les Japonais ont toujours eu recours au massage thérapeutique ...

Dans l'enseignement du Reiki originel, il est dit qu'Usui sensei pratiquait les soins sans position particulière des mains, mais en suivant les indications de l’intuition (méthode Reiji ho). Ce n'est que dans les derniers mois de sa vie qu'il a donné des positions originelles des mains pour traiter diverses pathologies répertoriées en 11 chapitres dans son Usui Reiki Hikkei, tant il était soucieux du manque d'habilité de certains de ses étudiants à sentir les énergies. Il faut se rappeler qu’il a également formé de nombreux officiers de marine et qu’ils devaient être rapidement opérants. Elles leurs servaient donc de ligne directive durant les traitements.

Selon les dires d'Hyakuten Inamoto, le Fondateur du Komyo Reiki, Usui sensei ne pratiquait les traitements qu’avec une seule main, « Seki Shu Ryoho » en japonais, sauf sur les organes doubles, identiquement aux guérisseurs de son époque, les « Rei-jutsu ka ». « Rei-jutsu », littéralement, l'art de l'esprit ou l'art de la guérison mentale, était en plein essor pendant la période Taisho (1912 - 1926) et le début de la période Showa (1926-1930). Sa théorie repose sur le fait que l’Esprit est la clé de la santé physique et qu’à partir de lui on peut vaincre la maladie.

En Occident, on attribue la conception du protocole de soin couvrant tout le corps à Chujiro Hayashi. Nous savons qu'il a créé sa propre méthode de Reiki, « Hayashi Shiki Reiki », « la méthode de Reiki selon le système Hayashi », et qu’il a rédigé un manuel de soin en adaptant les positions originelles d'Usui sensei. Il les aurait introduites dans ses enseignements pour aider les étudiants à devenir plus sensibles et intuitifs aux énergies. Il en a été de même pour Madame Takata, son étudiante. Elle a modifié ses enseignements pour créer sa propre méthode de Reiki, « Usui Shiki Ryoho ». Elle a également rédigé un manuel de soin, appelé « grille Takata », qu’elle n’aurait transmis qu’à quelques-uns de ses élèves.

Les applications du Reiki Ryoho

Le stress, un état d'esprit ou un mode de vie inadéquats, la pollution environnante, une alimentation déséquilibrée et industrielle, un manque d'exercice physique ou trop d’activité, une surcharge de travail, des problèmes affectifs et émotionnels méconnus ou non résolus et des traumatismes d'origines diverses, sont autant de facteurs qui peuvent induire un déséquilibre énergétique et affecter l'équilibre général du corps physique et psychique dans ses grandes fonctions.

  Sur le plan physique et énergétique, le Reiki Ryoho redonne de la vitalité, accroit la force physique, libère l'effort, contribue à l'élimination des toxines, améliore la circulation de l’énergie interne, le fonctionnement du système endocrinien, circulatoire, lymphatique, digestif, respiratoire, relâche les tensions corporelles, calme les douleurs, favorise un sommeil réparateur ...

  Sur le plan comportemental, il aide à se libérer de l’addiction (tabac, alcool, drogue), à réduire les troubles de l’alimentation, à combattre l’isolement social (famille, amis, collègues de travail ...), le manque de motivation, l’irritabilité, l’agressivité ...

  Sur le plan émotionnel et mental, il soulage l’esprit des tensions psychologiques, pacifie les émotions, telle que la colère, l'anxiété, la mélancolie, la crainte, augmente la conscience de son corps, de ses émotions et l'estime de soi, redonne confiance en soi, permet de prendre du recul face à l’adversité et les problèmes existentielles, améliore l'organisation cérébrale et la mémorisation, participe à une activité intellectuelle plus soutenue ...

  Sur le plan spirituel, il encourage l'évolution personnelle, participe à une conscience éveillée et permet de devenir plus responsable de sa santé, crée l'équilibre, l'harmonie, la clarté et les bonnes relations dans son entourage, contribue au développement des aptitudes innées, met en évidence les qualités inhérentes à notre nature profonde, telles que le don de générosité, l'amour universel, la compassion et l'équanimité ... Bien d'autres vertus lui sont accordées ...

Généralement, les bienfaits du Reiki Ryoho se répercutent dans votre vie assez rapidement. Vous vous sentez soulagé, plus détendu, vos relations aux autres s'améliorent. Vous devenez de plus en plus conscient de votre état d'être ; de grands changements se produisent grâce à ce nouvel état d'esprit, tant au niveau corporel et psychique que spirituel.

Vous n'avez pas besoin d'avoir une quelconque croyance pour obtenir des résultats ; le Reiki Ryoho fonctionne indépendamment de votre volonté ou de votre propre foi. Dans la 2ème partie de l'Usui Reiki hikkey, « Explications des instructions pour le public par le fondateur de l'Usui Reiki Ryoho », Usui sensei répond à la question suivante :

« Est-ce que je dois croire en l’Usui Reiki Ryoho pour avoir de meilleurs résultats ? »

« Non, ce n’est pas comme une méthode de traitement psychologique ou d’hypnose ou une autre sorte de méthode mentale. Il n’y a pas besoin de consentir (d’y croire) ou d’admirer. Cela ne fait rien si vous doutez, la rejetez ou la niez. Par exemple, c’est efficace sur les enfants et les personnes très malades qui n’ont pas de conscience, tel que le doute, le rejet ou le reniement. Il y a peut-être une personne sur dix qui croit en ma méthode avant un traitement. La plupart d’entre elles en tire du bénéfice après le premier traitement, ensuite, elles croient en la méthode. »

Reconnaissance du Reiki Ryoho

Plusieurs études ont été menées et ont permis de valider scientifiquement l'action du Reiki. Par exemple, aux Etats-Unis, à l’Hartford Hospital, dans l’état du Connecticut, le programme clinique « Reiki, des volontaires » a donné des indications scientifiques très encourageantes pour valider la méthode de santé de Mikao Usui. Il portait sur 1480 soins donnés sur une période de trois ans et ont été obtenus les résultats suivants :

  Réduction de 94% du stress et de l'anxiété ;
  Réduction de 80% des nausées ;
  Réduction de 78% de la douleur ;
  Augmentation du sommeil de 86%.

webm by EasyHtml5Video.com v3.5

"Le Reiki reconnu et pratiqué à l'Hôpital", un extrait de l'émission Xenius diffusée sur ARTE en juillet 2015. Cela se passe à la clinique de traumatologie de Berlin.

Au Canada et aux Etats Unis, il est mis en oeuvre par des médecins dans un cadre hospitalier depuis de nombreuses années. Citons deux exemples :

La clinique du centre médical de Tucson, en Arizona, possède un département complet dédié au Reiki. Une équipe de praticiens de Reiki prodiguent aux patients des soins de Reiki traditionnel dans leurs chambres. Le programme est dirigé par le Dr Sally Soderlund, coordonnatrice des équipes d’accompagnement thérapeutique du service d’oncologie, et Arlène Siegel, initiatrice du programme et maître Reiki, qui donne des réunions mensuelles de soutien pour les praticiens de Reiki volontaires.

Le Dr Alandydy, avec son associé Greda Cocco, dirigent également une clinique hospitalière à leur compte, mettant en œuvre uniquement le Reiki, la Seacoast Complementary. La clinique est ouverte deux jours par semaine et soutenue par 50 volontaires qualifiés en Reiki, dont la moitié viennent du personnel de l’hôpital et de la communauté locale du Reiki. Ils ont habituellement 13 à 17 tables de Reiki en service à la clinique avec 1 ou 2 volontaires de Reiki par table.

Le Dr Cantwell a déclaré : « J'ai trouvé le Reiki tellement efficace dans le traitement des maladies aiguës comme la fibromyalgie, le mal de tête, les infections aiguës et l’asthme. Le Reiki est également efficace pour des patients présentant des maladies chroniques, particulièrement celles qui sont liées à la douleur ». (Source : extrait de « Les preuves cliniques du Reiki ». Article rédigé par Pascal Treffainguy.)

En France, nous n’en sommes pas encore là, mais de plus en plus de professionnels de la santé s’intéressent aux effets bénéfiques de la pratique du Reiki Ryoho.

En Suisse, des caisses d'assurances maladies privées reconnaissant ses bienfaits thérapeutiques, remboursent les soins. Certaines organisations reconnaissant les thérapies alternatives et médecine de santé facilitent la démarche auprès de ces caisses d'assurances maladies.

En France, une première, la Mutuelle Cap Vert prend en charge les séances de Reiki de ses adhérents. Leur siège se trouve dans le Sud-ouest, à Lourdes. D’autres, depuis, lui ont emboité le pas.

Enfin, depuis le 14 décembre 2009, Pôle Emploi reconnait l’activité de praticien et praticienne en Reiki et la classe dans le secteur du « développement personnel et bien-être de la personne ».

Pratiquer le Reiki Ryoho et recevoir la capacité de soins

Bien que tout le monde ait le potentiel de bénéficier du Reiki, une initiation (Reiju) est nécessaire et ne peut être donnée que par un enseignant certifié et en sa présence physique. Le fondateur du Reiki, Usui sensei, n'a transmis les Reiju qu'en présence de ses étudiants, et quelle que soit la lignée, occidentale ou japonaise, la tradition se perpétue ainsi.

Le procédé des initiations à distance et la transmission des enseignements du Reiki par le biais de l'Internet a vu le jour aux Etats-Unis et s'est répandu en Occident ; il se pratique dans le système du Reiki Occidental new-âge. Cependant, on commence à voir apparaître des enseignements dits traditionnels et japonisants enseignés aussi de cette façon. Le soin de Reiki et les techniques japonaises ne peuvent s'apprendre à distance ; la présence de l'enseignant est indispensable. De même, les lignes de sons des symboles se transmettent en direct, d'enseignants à élèves, et non pas par le biais d'enregistrements audio comme certains enseignants le proposent. Il ne peut s'agir en aucun cas de Reiki Traditionnel ou Japonais.

Transmission du Reiju (initiation)

Littéralement, Reiju veut dire donner/offrir de l'énergie spirituelle et consiste en un rituel initiatique qui pourrait avoir son origine dans le bouddhisme Mikkyo (ésotérique). Il permet au destinataire qui le reçoit de se re-connecter à la Source du Reiki. Cependant, dans ce processus, c'est lui qui a le rôle le plus important de par son intention de le recevoir.

Dans l'approche japonaise de la pratique du Reiki, lors des Shuyokai (rassemblement Reiki), les étudiants se recueillent chaque semaine et pratiquent différentes méthodes du Reiki Ryoho, comme Hatsurei ho, Reiki Mawashi, Reiji ho et Shuchu Reiki. C'est pendant la méditation Hatsurei ho que l’enseignant donne le Reiju à chaque étudiant pour l'adapter à de plus hauts niveaux de libre circulation de l'énergie.

Lors des transmissions de Reiju, l'étudiant est assis, soit sur une chaise, soit en posture de méditation, les mains en Gassho (mains jointes sur le devant de la poitrine), dans une attitude d'ouverture. En procédant à l'initiation, l'enseignant utilise des gestes sacrés (kuji-in en japonais) face au futur initié, puis pose la paume de ses mains au-dessus des points d'énergies situés à différents endroits de la tête, du haut du corps et des mains. Contrairement aux rituels initiatiques des écoles de Reiki Occidental et même Japonais (Gendaï Reiki ho, Komyo Reiki et Jikiden Reiki), aucun symbole ne sont tracés, ni visualisés dans le champ d'énergie du receveur. En fonction du niveau enseigné, seules des lignes de sons des symboles sont vocalisées et transmises au futur initié.

Que fait le Reiju ?

L’énergie spirituelle reçue lors des Reiju purifie l’Esprit et le Corps, augmente la capacité d'emmagasiner le ki de l'Univers et redonne aux mains le pouvoir de guérison. Lorsque les mains sont activées après l'initiation, l'énergie subtile qu'elles émettent spontanément par un simple toucher, n'est plus polarisé gauche/droite, donner/prendre et ni conditionnée par les émotions et les pensées. Par le simple toucher de ces mains devenues spéciales, les noeuds ou blocages énergétiques se trouvant dans certaines zones du corps et entravant la bonne circulation du Ki, sont neutralisés par l'énergie subtile au bénéfice de soi-même autant que d'autrui.

Le Reiju facilite la progression de l'étudiant dans tous les aspects de sa vie. Cela se réalise aussi avec le soin par les mains (teate), les méthodes japonaises et la méditation. Recevoir des Reiju est un moyen habile pour développer l'intuition et la sensibilité à l'énergie. Ils permettent d'importants pas vers la conscience éveillée et sont d'excellents moyens de progresser dans la Voie du Reiki.

Qui peut apprendre et pratiquer le Reiki Ryoho ?

Bien que le fondateur de la méthode fût bouddhiste et shintoïste, le Reiki est universel. Il ne contredit aucune croyance religieuse ou philosophique. Il n'est pas nécessaire d'y croire pour qu'il fonctionne. De même, la volonté n'intervient aucunement dans son mode opératoire. Aucune connaissance particulière n'est nécessaire pour l'apprendre et le pratiquer. Saisir mentalement les moyens d'action du Reiki ne garantit pas que l'on puisse le mettre en oeuvre en toute compétence ; le Reiki utilise l'intuition transcendante et le ressenti, et fonctionne grâce aux transmissions de Reiju et à une pratique assidue et constante. Plus nous pratiquons le Reiki et plus nous y sommes sensibles.

Tout le monde peut apprendre le Reiki Ryoho et recevoir les initiations (denju en japonais), indépendamment de l'âge ou de l'état de santé. Cependant, les initiations n'étant pas anodines, il est préférable de recevoir quelques séances de Reiki avant de suivre une formation si vous êtes dans une période difficile de votre vie sur le plan psychologique. Dans tous les cas, il est recommandé de recevoir une séance de Reiki avant de commencer une formation si vous n'en avez jamais reçu, au moins pour en connaître les effets, et avoir une idée de ce qu'est le Reiki.

Certains enseignants et praticiens sont indépendants. D'autres se sont regroupés en différentes écoles avec leurs spécificités. Il existe donc des divergences selon les écoles et praticiens, mais les méthodes de base sont universellement les mêmes. Certaines formes de Reiki incorporées au New-Age sont cependant susceptibles de déviances, et, malheureusement, éloignent les élèves de la source originelle du Reiki avec toutes les conséquences que cela peut supposer. Soyez donc vigilant dans votre recherche d'enseignant, de même que dans le choix d'un praticien. Aujourd'hui, n'importe qui peut obtenir en peu de temps un certificat de maître de Reiki et exercer sans aucune compétence requise.

Depuis un moment déjà, des maîtres de Reiki occidental utilisent le système des grades japonais pour nommer les niveaux du Reiki. Sachez que ce système de grades appartient aux lignées et enseignements du Reiki japonais. Pour informations, les enseignements du Reiki occidental, via Madame Takata, se nomment Usui Shiki Ryoho. Ils sont divisés en 4 parties, qui vont du 1er degré jusqu'au degré de la maîtrise, et les initiations différent du Reiki japonais. Il arrive que des symboles non-traditionnels soient aussi utilisés lors des transmissions. Aussi, je vous recommande de bien vous renseigner sur l'origine des enseignements, ainsi que sur les initiations qu'ils transmettent.

Si vous souhaitez être informé des styles de Reiki enseignés, je vous recommande la lecture du livre de Ronald Mary, « Le Reiki aujourd'hui, de l'origine aux pratiques actuelles ». Edition « Le souffle d'or ». Depuis sa parution, en 2005, d’autres styles sont venus allonger la liste. Mon Ecole, Usui Reiki Do, y est référencé à la page 245.

Les séances de Reiki sur autrui

La capacité de soigner autrui dépend, entre autre chose, de l'intuition transcendante, des qualités de générosité, d'amour, de compassion et d'esprit d'éveil. Ces qualités se développent par l'accomplissement d'un cheminement spirituel et d'une pratique intensive du Reiki sur soi.

A la question posée dans la 2ème partie de l'Usui Reiki Hikkey, « Explications des instructions pour le public par le fondateur de l'Usui Reiki Ryoho » : « Si je peux soigner les autres, est-ce que je peux me soigner moi-même ? » Usui sensei répond : « Si vous ne pouvez pas vous guérir vous-même, comment voulez-vous parvenir à soigner autrui ? »

Si vous ne vous sentez pas encore en confiance avec la méthode Reiki ou que vous n'avez pas suffisamment confiance en vous-même, que vous ne vous sentez pas capable d'accompagner autrui dans son processus de guérison ou que vous n'avez pas encore réglé la plupart de vos problèmes existentiels, ne donnez pas de soin ; consacrez-vous à votre propre guérison intérieure, et sentez-vous prêt ! Il n'y a aucune obligation à pratiquer des séances de Reiki sur autrui.

Pour clore ce chapitre, une formation en Reiki n'est pas similaire à une thérapie ; vous ne réglerez pas vos problèmes en quelques heures de formation. Tout un travail personnel reste à faire et cela peut prendre du temps ! Il est donc important pour vous de trouver la bonne personne qui puisse vous accompagner et vous guider dans votre processus d'évolution personnelle et de guérison intérieure, au moins pour quelques temps, le temps d'acquérir plus d'autonomie et d'aisance dans votre pratique du Reiki.

Reproduction interdite, même partielle - Tous droits réservés - Corinne Bouty

Sites Partenaires

Suivre Corinne Bouty

Inscription Infolettre