Les preuves cliniques du Reiki


Ecouter en mp3 (Voix de synthèse)

Les preuves scientifiques du Reiki et les études cliniques commencent à nous parvenir. Nous souhaitons en dire quelques mots aux étudiants de Corinne Bouty en avant-première de la publication de notre ouvrage " Reiki : postulats scientifiques et études cliniques " (éditions du killebierg).

Nous décrirons succinctement 5 études clinique du Reiki à la suite (au n°2). Au préalable, nous souhaitons donner quelques éléments transmis par la Fédération Anglaise de Reiki. Elle fait état des expériences ci-dessous ; ayant permis de valider un postulat scientifique d'action du Reiki. Voir ici www.reikiteaching.co.uk.

1. Des postulats et des études scientifiques sur le Reiki déjà anciennes.

Dans les années 80, le Dr Robert Becker et le Dr John Zimmerman décidèrent de confondre les pratiquants de Reiki en les observant, ainsi que les patients, avec des instruments de mesure scientifique. Quelle ne fut pas leur surprise !

Ils découvrirent que les cerveaux des sujets se synchronisaient sur un même mode (ondes alpha) ; ce qui n'est pas étonnant en matière de relaxation. Toutefois, les surprises commençaient : la fréquence du champ généré par le soin de Reiki, entre le praticien et le patient, fut enregistrée et s'avéra alors identique à celle du champ magnétique terrestre.

En observant les modifications électromagnétiques des participants à la pratique du Reiki, les deux scientifiques ont mesuré que le champ généré par eux était de 1.000 fois supérieur à la moyenne lors d'échanges entre deux humains normaux. Une telle augmentation est impossible à susciter avec l'énergie naturelle de nos corps humains. Or, les corps n'étaient reliés à aucune source électrique ou aucun champ électromagnétique particulier. Les mesures enregistrées étaient impossibles à obtenir dans l'état actuel de nos technologies. Alors que se passait-il durant les soins ? Comment se faisait-il que deux humains soient capables de générer un champ aussi puissant et précis ?

Le Pr Toni Bunnel observa, en 1997, que le champ biomagnétique généré par le soin de Reiki, avait une configuration identique à celle de la résonance de Schumann (une onde stable au sein d'un couche de l'atmosphère, entre le sol et 54 km, animée de grands éclairs ; soit juste sous la ionosphère) et qu'il suivait les mêmes algorithmes mathématiques.

En effet, la Terre se conduit comme le corps humain à l'image d'une sorte de circuit électromagnétique. Entre la surface du sol et l'altitude de 55 km, il existe une sorte de champ particulier, une cavité, animée de courants électromagnétiques incroyables. Sans cette cavité, la vie sur Terre serait impossible, des décharges électriques violentes nous frapperaient constamment. La résonance ou constante Schumann est ainsi une sorte de vague électrique constante en fréquence parmi les autres vagues au sein de la cavité en question. Ses particularités furent découvertes par Schumann et Koenig en 1954.

Les Pr Paul Davies et John Gribben, dans leur ouvrage " The matter myth ", indiquèrent en 1991 que toutes les parties de la Terre communiquaient entre elles comme les éléments d'un même hologramme à partir de cette constante Schumann. La vie serait donc totalement interdépendante. Il restait à établir comment les formes de vie communiquaient entre elles, sans matière, ni énergie.

Le Pr Bunnel a suggéré qu'il pourrait y avoir une transmission d'information entre la vague électromagnétique constante (dite de Schumann) de la cavité au-dessus de la Terre et les praticiens de Reiki selon une des particularités des zones électromagnétiques des fractales de transmettre de l'information sans énergie, ni matière. Dès lors que les pratiquants de Reiki se positionnent, le transfert s'opèrerait entre la constante de Schumann autour de la Terre et eux. A vrai dire, on avait observé ce phénomène dans les phases de sommeil profond, où le corps se relâche totalement et la conscience se déconnecte du sentiment de " moi ".

Les Pr Zimmerman, en 1990 aux USA, et Seto, en 1992 au Japon, ont donc étudié les champs biomagnétiques entourant les mains de praticiens de Reiki, pour savoir s'il s'y déroulait un transfert d'information sur le mode des fractales. Ils découvrirent que les pulsations électromagnétiques générées par les mains des praticiens de Reiki étaient les mêmes que celles des cerveaux, entre 0,3 et 30 hertz, et particulièrement lorsque les cerveaux sont en mode alpha (entre 7 et 8 hertz).

Des études indépendantes avaient déjà mis en évidence que des fréquences types influençaient directement diverses fonctions du corps. Par exemple, la fréquence de 2 hertz produit un effet de régénération sur le système nerveux ; celle de 7 hertz agit sur la croissance osseuse ; celle de 10 hertz sur les ligaments ; celle de 15 hertz sur le système sanguin. Des appareils ont été mis au point, dont celui de Royal Raymond Rife (interdit puis détruit par l'establishment médical américain, contrôlé par l'industrie pharmaco-chimique), mettant en œuvre ce processus. Par exemple, il permet de réparer les factures osseuses en quelques heures.

Le Pr Becker a démontré que les vagues d'ondes cérébrales ne se limitent pas au cerveau mais voyagent dans tout le corps, en surface du système neurologique. Durant les traitements de Reiki, on a observé une vague d'ondes électromagnétiques être générée par le thalamus du soigneur puis prendre de l'ampleur au fur et à mesure qu'elle s'entend dans le corps jusqu'aux mains. Une fois le corps du patient en contact, la vague s'engouffre dans le corps du patient, jusqu'à mettre son thalamus en résonance. Dès lors, toutes les fonctions du corps sont stimulées.

On observait donc scientifiquement l'effet du Reiki, et on le mesurait pour la première fois. Les expériences se sont dès lors succédées les unes aux autres pour valider le mode d'action très original mais tout à fait naturel du Reiki.

La résonance de Schumann a été évoquée plus haut, comme une constante au sein de l'ionosphère. Sans ce champ électromagnétique en altitude, la vie n'existerait pas sur notre planète.

Le Pr Bunnel, cité plus haut également, a suggéré qu'il pourrait y avoir une transmission d'informations selon une des particularités des zones électromagnétiques des fractales de transmettre de l'information sans énergie, ni matière entre cette vague électromagnétique constante (dite de Schumann), au-dessus de la Terre, d'une part et, d'autre part, les praticiens de Reiki. Dès lors que les pratiquants de Reiki se positionnent, le transfert s'opèrerait entre la constante de Schumann autour de la Terre et eux, produisant une mise à l'unisson des deux ensembles électromagnétiques.

On avait observé ce processus dans le sommeil profond ; l'homme se syntonise sur cette résonance de Schumann pour se régénérer. Si on le prive de sommeil 72 heures, il en meurt. Or, si cette constante permet la vie sur Terre de se maintenir, on peut penser que la mise en syntonie des hommes sur la longueur d'onde et les rythmes de ce champ par le Reiki favorise bien les processus biologiques.

La constante de Schumann constituerait de plus, non seulement un auxiliaire de la vie, mais aussi le support d'un processus de perception extrasensorielle. On retrouve ici l 'affirmation de Mikao Usui que le Reiki est un des aspects de d'une intuition transcendante dont il aurait eu la révélation à Kurama.

A Sedona, dans l'Etat américain de l'Arizona, le Pr Ben Lonetree, un ingénieur en électronique, observe de manière intensive des fréquences émises par l'ionosphère et qu'il nomme la " voix de la planète " ; ainsi que le champ magnétique terrestre dans son ensemble. Son site Internet hese-project.org livre des relevés atmosphériques et géophysiques en temps réel très fiables. On peut y écouter la résonance de la constante de Schumann. Le Pr Lonetree a un grande expérience de la technologie IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) et des ondes cérébrales. Il est spécialiste reconnu des mesures ELF (très basses fréquences) et ULF (ultras basses fréquences). Ses indications sont donc tout à fait intéressantes pour notre exposé.

On sait, en effet, que nos cerveaux émettent des ondes résonnantes, et ce, sur diverses longueurs. Ces ondes sont également en relation avec la constante de Schumann et le champ en altitude dans lequel cette vague d'onde agit. Il serait donc possible d'y écouter toutes les pensées de la planète, celle de la Terre et celle de tous les organismes pensants. Au-delà, il serait donc imaginable de moduler des ondes spécifiques avec notre cerveau, de les voir prises en charge par l'ionosphère et d'ainsi de les transmettre à autrui, qui les capterait.

Les signaux qui sont transmis par l'ionosphère terrestre indiquent une communication permanente entre tous les organismes vivants, leur permettant de se coordonner. Ces signaux nous relient au champ électromagnétique global. Du nom de son inventeur, la résonance de Schumann, serait donc une sorte de pouls battant la mesure de la vie sur notre planète. Tout comme le battant d'une cloche, les coups de foudre qui animent l'ionosphère, réactivent constamment cette onde stationnaire et la diffusent.

Nous marchons tous inconsciemment à la cadence d'un grand tambour céleste, qui fixe le tempo de la santé et du bien-être physique et psychique de la Terre ; ainsi que de tous ses êtres vivants. Endommager ce stimulateur équivaudrait à sonner le glas de la vie telle que nous la connaissons.

Les ondes de la résonance Schumann participent également à la régulation de notre horloge interne, agissant sur notre sommeil et nos rêves, les états d'éveil et les productions hormonales. ?Le physicien finlandais Matti Pitkanen pense que notre vie inconsciente est même influencée par les champs magnétiques interplanétaires et interstellaires. Il semble évident qu'en état de méditation profonde, lorsque les ondes des rythmes alpha et thêta parcourent le cerveau entier, il devient tout à fait possible que l'être humain et la planète entrent en résonance.

Il se pourrait donc que notre planète communique avec nous par ce langage premier des fréquences. Les Empereurs du Japon avaient eu l'intuition de cette communication lorsqu'ils révélèrent le Kototama ; science qui est à la base du second degré de Reiki. Ceci expliquerait pourquoi les transes et les guérisons par le Reiki semblent se produire dans les fréquences (de la résonance Schumann) primaires, associées aux rythmes alpha du cerveau.

De nombreuses autres preuves anthropologiques montrent que les humains se sont intuitivement synchronisés, au cours de leur histoire et depuis la nuit des temps, avec la résonance planétaire. Des traces transculturelles révèlent une variété de pratiques rituelles destinées à consacrer cette harmonisation avec le géomagnétisme planétaire. Les déclencheurs les plus évidents de ces états de transe sont les tambours chamaniques et les danses extatiques ; et ce depuis 50.000 ans. On retrouve d'ailleurs une référence aux chamanes dans l'idéogramme générique du Reiki (les trois petits carrés sous le singe " la pluie céleste ").

La lumière pulsante (stromboscopique ou scintillante) est un des autres moyens permettant d'obtenir le même résultat ; intéressant au regard du symbole d'initiation au Reiki et de l'expérience (d'un rayon le frappant) de Mikao Usui à Kurama (d'autant qu'à cette même époque les expériences de Tesla battent leur plein en Amérique).

D'autres exemples se retrouvent dans les religions juive et musulmane, dont de nombreux pratiquants s'inclinent et se balancent de façon rythmique en psalmodiant des prières ou des textes sacrés. Ce phénomène de transe initiatique pourrait servir à enregistrer des textes à un niveau plus profond de la conscience et ainsi à susciter des expériences accompagnant l'acquisition doctrinale.

Dans le Bouddhisme, ce processus de synchronisation homme / planète pourrait être lié aux gestes (mudra) et paroles hypnotiques (mantra) ; ainsi qu'aux personnalités charismatiques, comme les Bouddhas. Or, le Reiki fait usage de tels éléments de la religion japonaise pour produire une intuition transcendante et viser à la santé : les dessins des symboles.

Au final, la compréhension du Reiki selon les données de la science se précise. Des champs électromagnétiques complexes déterminent l'organisation de tous les systèmes biologiques. Fondamentalement, nous sommes donc des êtres électromagnétiques, plutôt que chimiques ; ce qui, soit dit au passage, explique le peu de résultats à long terme des médicaments chimiques. L'interaction ondulatoire, plus que la chimie, est la clef qui détermine la structure biologique d'un être et son fonctionnement optimal.

Les bio-systèmes étant sensibles aux champs électromagnétiques naturels et artificiels, les perturbations des champs de l'environnement peuvent induire des changements dans les organismes que ces champs informent. Les fréquences et amplitudes de champs affectent notre état bio-dynamique. Voilà pour la santé, telle que réintroduite par le Reiki. Si la méthode de Mikao Usui transmet les ondes et les informations de la constante de Schumann, le Reiki est donc curatif.

De plus, on a établi que les fréquences ELF de la Résonance de Schumann étaient intimement liées à celles des ondes cérébrales humaines. Des changements induits naturellement ou artificiellement dans la résonance pourraient affecter de manière subtile, voire forte, la génération des ondes cérébrales. En particulier, cela pourrait conduire à des changements de schémas de fréquences de résonance et aux phénomènes qui en résultent ; tels que la guérison.

Comment le corps capte t-il alors les changements de fréquence ? Les cristaux liquides (l'ADN, les ventricules cervicaux et les structures cellulaires) du corps humain peuvent fonctionner comme des antennes, qui détectent et décodent les signaux ELF globaux et locaux. Le Pr Beal (en 1996) a suggéré que les cristaux liquides (qui sont des éléments intrinsèques des membranes cellulaires) agiraient comme des mécanismes de détection, d'amplification et de mémorisation des schémas ELF EM de l'environnement. Les protéines tendent, d'ailleurs, à s'orienter selon le EMF (champ électromagnétique) résonnant à 10 Hz et seraient donc très sensibles aux changements d'ELF dans cette gamme.

La structure propre et l'organisation des tissus vivants étant cependant gouvernées par la molécule clé qu'est l'ADN, le système génétique (qui, pour être plus précis, est constitué d'une fonction de translation équidirectionnelle qui peut partir aussi bien de l'ADN de l'ARN, que de la protéine) s'avère être un code complexe, multidimensionnel avec des matériaux (nucléotide) à la fois locaux (codon) et globaux (contexte) et des paramètres de champs (hologramme EM), tous interdépendants et également sujets aux influences externes de l'environnement. L'ADN et l'ARN pourraient être les antennes permettant au corps de capter la pulsation vitale de la Terre et d'en tirer bien-être physique et moral.

Il est démontré l'existence d'un rapport étroit entre les désordres du comportement humain et les périodes de perturbations solaires et magnétiques. Réciproquement, des études ont montré que des sujets qui vivent assez longtemps isolés des rythmes électromagnétiques développent des irrégularités croissantes et des rythmes physiologiques chaotiques. Ceux-ci sont rétablis de façon spectaculaire par l'intervention d'un faible champ électrique de 10 Hz. Les premiers astronautes en furent victimes jusqu'au moment où des générateurs de résonance Schumann furent installés dans les vaisseaux spatiaux. Dès lors, Mikao Usui a t-il raison lorsqu'il dit que sa méthode vise, en réintroduisant l'énergie naturelle, à rendre inactive les mauvaises habitudes de pensée, à la base de la maladie ?

Les anomalies géo-magnétiques (tensions tectoniques, earth-lights, perturbations du champ géomagnétique) peuvent également induire certaines formes de perception anormale, telles que des hallucinations visuelles et auditives, et les T.L.T. (transitoires du lobe temporal, ou attaque légère). Aussi, un des effets du Reiki est de calmer l'activité mentale serait bien essentiel ; la méthode permettant d'installer le libre cours (ou périodes de silence du Thalamus, comme dans le sommeil profond) et d'être entraîné par les rythmes géophysiques naturels, sans interférence du mental.

Cette forme d'accord ou de " magnéto-réception " est relayée par la glande pinéale (30% de ses cellules sont sensibles au magnétisme) et les tissus organiques contenant de la magnétite vers tout le corps et toutes les cellules. Ceci explique que certaines personnes réceptives ressentent le caractère pathogène de certains lieux ; tandis que d'autres y sont insensibles - ce qui expose les secondes à la maladie et les premières à l'incompréhension. Cette magnéto-perception reçoit le nom de " scan " (" Byosen Reikan Hô ") dans le Reiki.

Les réseaux de cristaux liquides, omniprésents dans le corps, et leurs possibilités de configurations quasi infinies en font des candidats de premier plan pour constituer des récepteurs sensoriels (des antennes) à la constante de Schumann. Les propriétés de conjugaison de phase de l'ADN leur confèrent un fonctionnement d'antenne multi-mode, modifiant leurs fonctions selon les champs de signaux environnants et peut-être en agissant non seulement comme un programme régulateur mais aussi un élément de perception extra-sensorielle. Voilà une piste pour expliquer les aspects psychologiques du Reiki, liés à l'intuition et au " scan " des patients.

Il existe donc plusieurs hypothèses scientifiques sur les causes et les modes par lesquels le Reiki agit pour produire bien-être, et pourquoi pas aussi guérison.

Les principales pistes de recherche ont été offertes par le Dr Lucas Barbiéris, maître de Reiki, chirurgien cardiaque et professeur de médecine à l'université de Gênes (" Guérison par le Reiki : ni matière, ni énergie, seulement être "). Selon lui, le Reiki serait une réaction au niveau quantique, où la vie prend sa racine subtile. Une onde ou une particule, transmise par le praticien de Reiki, serait à l'origine d'une impulsion rétablissant la santé.

Il s'appuie sur une indication du chimiste français Louis Pasteur, membre de l'académie des sciences et co-inventeur du vaccin. Le Pr Barbéris écrit : " Je suis absolument d'accord avec Louis Pasteur qui a dit, il y a environ un siècle : Vous placez la matière avant la vie et vous décidez que la matière a existé de toute éternité. Comment pouvez-vous savoir que les progrès incessants de la science ne contraindront pas les scientifiques à considérer que la vie a existé de toute éternité, et non la matière ? Vous passez de la matière à la vie parce que votre intelligence d'aujourd'hui ne peut concevoir les choses autrement. Comment pouvez-vous savoir si, dans dix mille ans d'ici, on ne considérera pas plutôt que la matière a émergé de la vie ? "

Pour notre part, nous avons mis modestement en lumière quelques explications dans les domaines de la science et des traditions.

Sans nier une action au niveau quantique, nous demeurons convaincus que le Reiki prendrait sa force dans une action mettant en oeuvre la théorie des fractales et la résonance Schumann. La nature fonctionne comme une sorte d'hologramme gigantesque : dans chacun des éléments de la nature, on retrouve une image floue du tout. Par exemple, les cellules comportent deux types d'information : une générale sur le corps, et une particulière sur la cellule. Notre opinion est que le Reiki réveille dans notre corps ce qui est au-delà de notre dimension purement humaine. Le Reiki éveille ce qui en nous est lié au tout ; c'est à dire au cosmos qui nous entoure.

Or, deux observations doivent être faites : - le cosmos se déploie selon une série de lois mathématiques et selon le principe des fractales ; - une particularité des zones électromagnétiques des fractales est qu'elles transfèrent l'information sans échange d'énergie, ni de matière. Face à une forme active, une autre forme réagit en adoptant la même configuration, par une sorte de mimétisme.

En retrouve dans l'acuponcture ce type de données. Le corps est vu comme un schéma, qui se retrouve selon la loi des fractales jusque dans la plus petite des cellules (la micro-acuponcture utilise cette donnée pour traiter tout le corps à partir de l'oreille ou du pied). Cette fractale, qui régit l'être humain, est la même dans tout le cosmos. Par exemple, le dessin des 12 constellations de l'écliptique solaire renvoie aux 12 méridiens principaux du corps humain. Au huit stations de la Lune, avec ses 28 mansions, correspondent les 8 méridiens curieux. Deux autres grands méridiens permettent la communication entre ces deux systèmes, solaire et lunaire. C'est le fameux " orbite micro-cosmique des alchimistes taoïstes ".

Notre hypothèse est que si l'on décrypte les indications de Mikao Usui sur son expérience de Kurama-yama, que la fractale organisant le cosmos s'est trouvée particulièrement perceptible lors de son jeûne sur la montagne, dès lors, elle a impacté son psychisme puissamment et a réorganisé tout l'appareil subtil du méditant. C'est ce charisme, la voix de la Terre, que transmet l'initiation de Reiki ; sans doute selon le principe de transmission des fractales, sans énergie, ni matière. Les degrés supérieurs de Reiki seraient alors des méthodes de modulation de cette résonance.

Le principe organisateur des fractales conduit donc à interpréter le Reiki comme un ré-ordonnancement du corps et de la conscience selon le schéma naturel ; et non plus selon nos petites convictions personnelles, notre hérédité et le conditionnement socio-culturel de notre cadre spatio-temporel.

Dans le cadre de réflexion de la médecine chinoise et japonaise, l'enseignant de Reiki est donc avant tout un praticien qui a bénéficié, de l'effet du cercle zodiacal sur son propre système duodénaire et des stations lunaires sur son système octogonaire, et est capable de les mettre en œuvre au bénéfice d'autrui. A ce titre, il peut être qualifié d'agent " spirituel " ; spirituel car le ciel suit la dynamique de course des astres en spirale, d'où le terme latin spiritus. D'un point de vue scientifique, il pourrait être vu comme un vecteur de fractales.

2. Des études cliniques en cours.

En attendant des applications techniques de la bio-électronique, la méthode manuelle et psychique que nous appelons Reiki semble faire doucement son entrée dans le monde médical. L'encyclopédie en ligne Wikipedia lui consacre un article, dont voici un extrait : " France : aucun remboursement ni reconnaissance officielle. Suisse : les séances de Reiki sont prises en charges par les caisses complémentaires d'assurances Suisse, membres de la " Fondation pour la reconnaissance et le développement des thérapies alternatives et complémentaires ". Voir ici wikipedia.org.

Actuellement, le Reiki est plus connu et pratiqué dans le monde anglophone. Il y a de plus en plus d'informations sur les sites Internet en anglais sur la place du Reiki dans les hôpitaux aux USA, en Grande Bretagne, en Inde, ... USA : les recherches à Harvard aux USA montrent les effets bénéfiques du Reiki : Cliquez ici
Grande Bretagne : le National Health Service (NHS) en Grande Bretagne a recruté son premier praticien de Reiki en 2005.

Le grand public américain, il est vrai, se tourne avec intérêt toujours croissant vers la médecine complémentaire, y compris le Reiki. Une étude du Dr. David Eisenberg de l’hôpital de Boston (Beth, Israël) a constaté qu’en 1990, un américain sur trois avait pris un tel soin, dépensant plus de 14 milliards de dollars en santé alternative, hors du système de la médecine officielle.

Le Reiki est progressivement accepté dans les établissements médicaux. Quelques hôpitaux le dispensent dans leurs services, souvent avec leurs propres médecins, les infirmières et des thérapeutes Reiki en qualité de soutien.

La Clinique de Reiki du Centre Médical De Tucson.

La clinique du centre médical de Tucson (T.M.C.) en Arizona possède un département complet dédié au Reiki. Une équipe de praticiens de Reiki prodiguent aux patients des soins de Reiki traditionnel Usui dans leurs chambres. Le programme est dirigé par le Dr Sally Soderlund, coordonnatrice des équipes d’accompagnement thérapeutique du service d’oncologie, et Arlène Siegel, initiatrice du programme et maître Reiki, qui donne des réunions mensuelles de soutien pour les praticiens de Reiki volontaires.

Le programme a commencé en mai 1995. Trois membres de la communauté de Reiki de Tucson souhaitaient fonder une clinique dispensant uniquement du Reiki. Les fonds leur ayant manqué, ils ont fait appel au Dr Haywood, administrateur du T.M.C. et ont offert de fournir des sessions de Reiki pour les patients hospitalisés. Le Dr Haywood a proposé qu’une unité consacrée uniquement au Reiki soit financée par la clinique.

Le programme d’action a commencé immédiatement dans l'unité de soin du Cancer, puis s’est étendu aux autres services de l’hôpital. Au début, le médecin présent a dû donner la permission pour que le Reiki soit donné aux patients. Maintenant, il suffit que le patient signe un formulaire de consentement à son admission pour que lui soient donnés des soins de Reiki ; et ce sans autorisation des médecins.

Il appartient à l'équipe de praticiens d’expliquer le Reiki au patient avant de lui donner le traitement. On a constaté que la méthode est mieux acceptée si l'on consacre d’abord quelques minutes pour se présenter et pour connaître le patient, puis lui expliquer le traitement par le Reiki.

Il a été convenu de ne pas employer le terme Reiki au début des explications mais de parler d'énergie curative. Les praticiens rappellent ensuite comment l'énergie curative existe dans le corps mais est épuisée quand une personne est malade. Ils disent ensuite que la technique consiste à aider le corps à augmenter son approvisionnement énergétique. Après ceci, les praticiens expliquent plus en détail la technique de Mikao Usui et indiquent que cela s'appelle le Reiki.

Le succès a été foudroyant et les patients demandent des soins de Reiki et des formations bien après leur sortie de l'hôpital.

Patricia Alandydy est médecin et un maître de Reiki. Elle est la sous-directrice des services chirurgicaux à l'hôpital régional de Portsmouth, dans le New Hampshire.

Avec l’accord de son directeur le Dr Jocelyn et l’aide du Dr William Schuler, elle a donné des séances de Reiki aux patients du service post-chirurgical de son hôpital. C'est un des plus grands départements de l’établissement, incluant la salle d’opération, le magasin central, l'unité d'anesthésie, l'unité ambulatoire de soin et le quatrième étage où des patients sont admis après la chirurgie.

Pendant les entretiens téléphoniques avec les patients en phase pré-opératoire, le Reiki est proposé. Si les patients le demandent, le Reiki est alors incorporé à leurs soins le matin de l'opération, et une séance de 15-20 minutes additionnel est donnée avant leur transport à la salle d'opération.

Les séances de Reiki sont données par 20 membres du personnel de l’hôpital que Patricia a formés au Reiki. Le programme a commencé en avril 1997, et 400 patients ont déjà reçu du Reiki.

Le Reiki est présenté comme une technique qui réduit l’effort et favorise la relaxation, augmentant de ce fait la capacité normale du corps de se guérir. Dés que les patients en font l’expérience, la plupart redemandent des soins.

Le Reiki a totalement gagné la confiance des médecins et des autres membres du personnel. Les soins ont été étendus à d'autres secteurs de l'hôpital pour traiter avec un succès incroyable le stress, les douleurs chroniques, le cancer et d'autres maladies.

Le Dr Alandydy, avec son associé Greda Cocco, dirigent également une clinique hospitalière à leur compte, mettant en œuvre uniquement le Reiki, la Seacoast Complementary, inc. La clinique est ouverte deux jours par semaine et soutenue par 50 volontaires qualifiés en Reiki, dont la moitié viennent du personnel de l’hôpital et de la communauté locale de Reiki. Ils ont habituellement 13-17 tables de Reiki en service à la clinique avec 1-2 volontaires de Reiki par table.

La clinique, très réputée, traite un éventail de maladies comprenant le sida, les douleurs chroniques, les effets secondaires de la chimiothérapie et de l’irradiation médicale. Quelques patients sont adressés par des médecins de l’hôpital et certains viennent par le bouche à oreille.

D’autres professionnels attendent de se joindre au personnel de la clinique Reiki, y compris plusieurs médecins. Les médecins collaborent avec les patients et leurs médecins de référence personnels pour déterminer quelles modalités complémentaires seront appropriées pour le patient. Un questionnaire détaillé a été conçu afin de fournir une vue d'ensemble holistique de l'état du patient et l’aider à décider du cours de son traitement. Le questionnaire implique une large gamme des sujets comprenant des questions sur la satisfaction personnelle, les rapports avec les amis et la famille, l'image du corps, le plaisir au travail et la spiritualité.

La clinique est très populaire et a actuellement une liste d'attente de plus de 100 patients. Le Dr Cantwell, un médecin généralise du programme Reiki, donne 1 à 3 heures de sessions de Reiki, après quoi il confie le patient à un spécialiste Reiki des maladies organiques, qui continue à fournir des séances de Reiki selon le protocole de traitement des maladies de Mikao Usui. Les patients qui continuent à réagir positivement aux traitements de Reiki sont invités à recevoir la formation de Reiki, ainsi ils peuvent continuer à se traiter de façon autonome.

Le Dr Cantwell a déclaré : « J'ai trouvé le Reiki tellement efficace dans le traitement des maladies aiguës comme la fibromyalgie, le mal de tête, les infections aiguës et l’asthme. Le Reiki est également efficace pour des patients présentant des maladies chroniques, particulièrement celles qui sont liées à la douleur ».

Le soin de Reiki n'est pas couvert pour le moment par l’assurance maladie ; toutefois le Dr Cantwell conduit la recherche clinique dans l’espoir de convaincre des compagnies d'assurance que le Reiki est viable comme soin complémentaire et comme thérapie. Il semble qu’elle y soit parvenue, divers assureurs privés remboursant les soins et les formations de Reiki de leurs adhérents.

Prix 2002 du programme extraordinaire pour le Reiki.

Aux Etats Unis, le Hartford Hospital, dans l’état du Connecticut, utiliser des thérapies complémentaires comme le Gi-Gong, les massages, l’acupuncture et également le Reiki pour soigne r les patients qui le souhaitent.
Le programme clinique « Reiki, des volontaires » a donné des indications scientifiques très encourageantes pour valider la méthode de santé de Mikao Usui. Il portait sur 1480 soins donnés sur une période de trois ans et ont été obtenus les résultats suivants :

- réduction de 94% du stress et de l'anxiété ;
- réduction de 80% des nausées ;
- réduction de 78% de la douleur ;
- augmentation du sommeil de 86%.

Les volontaires ont reçu pour ce travail le « 2002 Extraordinary Programm Award », prix récompensant tout projet original démontrant les bienfaits d’un traitement pour les malades, à condition qu’il fonctionne depuis au moins 3 ans.

Les patients ont écrits :

"I’ve had major surgery before but never with relaxation tapes and your wonderful Reiki healing touch sessions. I was overwhelmed with a sense of peace and gentle calm which helped me immensely during my hospital stay this time"
"I hope Reiki is always available because it helped me a lot in relaxing and healing, giving me energy to think positive and forget the bad things wrong with me. I thank you for Reiki, it really, really helped me!"
"I felt the Reiki program helped me to deepen my breathing patterns which in turn reduced my pain"
"This was a wonderful part of my stay at Hartford Hospital. The Reiki sessions I received were the highlight of my day. It is super that this is being offered to patients. Keep it up!"

Traduction :

"J'ai eu une intervention chirurgicale majeure, mais jamais avec des cassettes de relaxation et vos merveilleuses séances de guérison par le toucher Reiki. J'ai été submergé par un sentiment de paix et de doux calme qui m'ont énormément aidé le temps de mon séjour à l'hôpital."
"J'espère que le Reiki est toujours disponible, car il m'a beaucoup aidé dans la détente et la guérison, il m'a donné l'énergie pour penser positivement et fait oublier les mauvaises choses, le mal avec moi. Je vous remercie pour le Reiki, il a vraiment, m'a vraiment aidé!"
"Je sens le programme Reiki m'aider à approfondir mon mode de respiration qui à son tour réduit ma douleur."
"Ce fut une merveilleuse partie de mon séjour à Hartford Hospital. Les séances de Reiki que j'ai reçus étaient le point culminant de ma journée. C'est super ce qui est offert aux patients. Gardez-le !"

Plus de renseignements en cliquant ici.
Compte-rendu de l’expérience : Cliquez ici

La clinique de Cleveland, dans l’Ohio (Etats Unis), s’est vu attribuer 250.000,- USD par l’Office National de la Santé pour étudier les avantages potentiels du Reiki pour des patients souffrant de cancer de la prostate (communiqué de presse du 8 mars 2004).

L’Hôpital de Cleveland est une structure médicale associée à l’université (de la même ville) et ne vise aucun objectif de profit. Elle a été fondée en 1921 par quatre médecins renommés, ayant en commun une vision ; celle de fournir aux patients des soins exceptionnels par leur qualité et basés sur les principes de la coopération, de la compassion et de l'innovation. En 2003, cet établissement hospitalier a été classé comme le cinquième meilleur aux Etats Unis pour son efficacité thérapeutique. Approximativement 1.200 personnes y travaillent à temps plein, dont 100 médecins spécialistes. En 2002, ils avaient assuré la consultation de 2,5 millions de patients, avec plus de 52.000 admissions à l’hôpital. Les patients viennent de tous les Etats américains et de plus de 90 pays.

L'étude clinique conduite sur le Reiki et son efficacité sur les cancers de la prostate est une collaboration entre trois entités médicales : le Centre pour la médecine intégrant les approches non-scientifiques, l’Institut d’urologie Glickman (tous deux au sein de l’Hôpital de Cleveland) et la Clinique Sophia (qui a une approche holistique de la santé) tenue par les sœurs ursulines de Cleveland.

Le projet est une prolongation des études conduites préalablement pendant deux ans par le Centre et la Clinique Sophia. Les études préliminaires ont été menées pour identifier des problèmes méthodologiques potentiels, rechercher et évaluer les marqueurs physiologiques et psychologiques qui peuvent être modifiés par l'énergie curative du Reiki. En effet, pour le moment, le Reiki est basé sur la confiance en la méthode de Mikao Usui. En plaçant les paumes de leurs mains à une variété d'endroits sur le patient, les praticiens disent qu'ils peuvent augmenter la vitalité du patient et réintroduire les schémas biologiques de la santé, le corps et le psychisme se guérissant alors spontanément. Les patients apprécient ces soins et les trouvent efficaces. On observe des cas de rémission spontanée et immédiate des cancers. Dès lors, il fallait évaluer le Reiki selon des critères et une méthodologie scientifiques.

Le Dr Eric Klein, chef de la section d'oncologie de l’Institut d’urologie Glickman, professeur de chirurgie à l'université de médecine Lerner de Cleveland est l'investigateur principal de l'étude. Il déclarait : « Nous sommes intéressés par le Reiki. Nous souhaitons découvrir si l'utilisation du Reiki, déjà observée cliniquement, peut ralentir la progression du cancer de la prostate et diminuer le niveau d'inquiétude des patients. C'est important parce que l'inquiétude, qui accompagne souvent un diagnostic de cancer, peut altérer la qualité de vie des patients et jouer un rôle dans l'accélération de la progression de plusieurs cancers ».

Le Dr. Klein et le Dr Fox, directeur du Centre pour la médecine intégrant les approches non-scientifiques, ont choisi le cancer de la prostate pour l'étude parce qu'une analyse de sang, qui mesure facilement l'antigène spécifique de la prostate (PSA), permet de surveiller la progression de la tumeur. L’efficacité du Reiki peut ainsi être contrôlée directement et objectivée par un relevé scientifique rationnel.

Le cancer de la prostate est le plus commun aux Etats Unis et la forme de la maladie qui génère le plus d’anxiété chez les patients. Il est la deuxième principale cause de mortalité des hommes par le cancer aux Etats-Unis. 220.900 nouveaux cas ont été diagnostiqués en 2003, tuant 28.900 hommes chaque année. Ce drame est le fruit de l’industrialisation de l’alimentation et des modes de consommation aberrants véhiculés principalement par la publicité. On doit ajouter l’usage abusif de psychotropes et de médicaments (qui bouleversent les équilibres microbiens intestinaux et prostatiques), l’absence de périodes de jeûne (où le corps se décharge de ses toxines) et enfin le manque chronique d’exercice physique provoqué par deux causes : une augmentation vertigineuse du temps de travail moyen depuis les années 90 (+10 heures par semaine) sous l’effet de la concurrence accrue générée par la mondialisation ; et la consommation excessive de programmes télévisés.

Le Dr Fox affirmait : « Cette étude est importante parce que tant de personnes emploient la thérapie de Reiki, alors que nous savons tellement peu au sujet de ses effets sur la physiologie. C'est une occasion merveilleuse d'identifier la manière dont le Reiki pourrait bénéficier aux patients ».

L'étude est faite sur un panel de 120 hommes volontaires, souffrant d’un cancer de la prostate et dont l’opération est programmée (retrait de l’organe et remplacement par un organe en plastique de tout le système urinaire). Des patients seront aléatoirement affectés en trois groupes, bénéficiant tous du soin médical standard : un groupe de commande de 40 hommes ne recevant que le soin médical standard ; un groupe de 40 hommes recevant en plus des traitements de Reiki simulés ; et un groupe de 40 hommes recevant en plus un véritable soin de Reiki.

Il n’est pas possible légalement de ne donner que des soins de Reiki exclusivement, sans soin médical standard, même avec l’accord des patients. C’est dommage ; mais cela fait courir un risque aux patients que l’assurance professionnelle des médecins ne prend pas en charge et que les tribunaux sont en mesure de sanctionner par de lourdes amendes et une interdiction du droit d’exercer (que cette demande de condamnation soit exercée par la famille, l’Etat ou l’ordre des médecins). L’expérience se limite donc au Reiki comme accompagnement thérapeutique ; ce qui n’est déjà pas mal mais cela relève du gadget.

Voici le protocole : des traitements de 30 mn de Reiki et de faux-Reiki seront donnés deux fois par semaine pendant quatre semaines. Les soins commenceront six à huit semaines après que le cancer de la prostate ait été diagnostiqué chez les patients, mais avant qu'ils ne subissent la chirurgie. Des patients seront traités par huit maîtres de Reiki ou huit faux guérisseurs, selon leur groupe. Après les traitements de Reiki et de faux Reiki, la progression de la maladie sera évaluée en mesurant les niveaux du PSA des hommes par analyse sanguine. Leur état de stress et d'inquiétude sera mesuré en utilisant les questionnaires et les niveaux psychométriques des marqueurs physiologiques de l'effort, selon le protocole international.

Les résultats seront publiés en 2009, après leur exploitation statistique et les corrections en usage.

Notes.

1. Weze, C, Leathard HL, Grange J, et al, Healing by Gentle Touch Ameliorates Stress and Other Symptoms in People Suffering with Mental Disorders or Psychological Stress, Evid Based Complementary Alternative Medecine, 2007, Mar. 4 (1):115-123.2. Weze C, Leathard HL et al .Evaluation of healing by gentle touch Public Health, 2005 Jan. 119(1):3-10

Source : Extrait de "Le Reiki de Mikao Usui : les postulats scientifiques et les études cliniques." Tous droits réservés 2008 - Pascal Treffainguy. Reproduction interdite sans mention de la source

Sites Partenaires

Suivre Corinne Bouty

Inscription Infolettre