Kurama, traduit par "Selle de cheval", est une montagne sacrée située au nord de Kyoto, dans la région du Kansaï, culminant à 584 m d'altitude. Chargé d'histoire, Kurama-yama dégage une forte Energie Spirituelle.

C'est ici qu'Usui sensei a pratiqué une ascèse Spirituelle (méditation et jeûne) durant 21 jours et où il a réalisé "Anshin Ritsumei", l’état où l’Esprit est totalement en Paix et tranquille, au mois de mars 1922. La stèle honorant sa mémoire au cimetière de Saihô-ji l’atteste :

"Un jour, il alla à Kurama-yama pour pratiquer le "Shyu-gyo", une célèbre pratique ascétique de jeûne. Au matin du dernier jour de sa retraite, il obtint une influence spirituelle très forte au-dessus de lui et obtint la réalisation du sens de la voie. Cette influence se manifesta tout de suite en tant que pouvoir de guérison miraculeuse ..."

La Porte de Kurama-dera - Photo prise lors de mon séjour au Japon.

Traduction en Français du dépliant expliquant l'histoire de Kurama-yama, ainsi qu'une prière, remis aux visiteurs à l'entrée.

"Depuis les temps primordiaux, la vitalité vivifiante de Mao-son (symbole du Pouvoir), le grand roi des conquérants du mal et de l'Esprit de la Terre, a envahi le Mont Kurama. Imprégné de cette Energie Vitale, une grande variété de formes de vie réside ici dans la sérénité, et l'environnement naturel riche continue de prospérer. Depuis que le gardien du paradis Bishamonten (symbole de la Lumière) à la fin de la période Nara, et le Bodhisattva Senju-Kannon aux mille bras (symbole de l'Amour) au début de la période Hein, ont consacré cette terre, les gens continuent à affluer ici pour offrir leurs sincères prières.

Au temple de Kurama aujourd'hui, ces trois vénérables divinités sont adorées comme la Trinité de Sonten (symbole de l'Energie Cosmique). Tous ceux qui entrent en contact avec le Mont Kurama ne reçoivent pas seulement l'Energie Vitale émanant de la montagne, mais prennent également conscience de leur propre "éclat" (Esprit pur et innocent), et attendent avec impatience l'aube d'un monde de Paix et d'Harmonie où la Vie de Tous brillera de la plus éclatante des Lumières."

La Prière de Kurama-yama

"Pour créer un monde, où toute vie brille,
Beau comme la Lune (Amour),
Chaud comme le Soleil (Lumière),
Puissant comme la Terre (Pouvoir),
Nous faisons confiance à Sonten pour tout."



La légende raconte qu’il y a environ 6 500 000 ans, la terre et le ciel ont tremblé énergiquement en faisant un vacarme effrayant. Une grande flamme a tourné dans le ciel, un corps blanc brûlant est apparu en tournant sur la terre. C'est là, que Gohô Mao-Son, le grand esprit de l'Univers, atterrît en haut de Kurama Yama venant de Vénus en tant que roi spirituel de la Terre.

Gohô Mao-Son

Dans le territoire que Gohô Mao-Son occupe sur terre, il y a quatre endroits avec les portes d'entrée et sortie pour Mao Son, à proximité desquels se trouve une grande ville. Ils sont situés au nord de l'Europe, dans l'Himalaya, en Amérique du Sud et au Japon. La porte au Japon est située à Kurama Yama. Gôho Mao-Son garde éternellement l'âge de 16 ans. Son rôle sera de guider les êtres humains vers Mercure, lorsque le moment du déplacement sera venu, dans un futur lointain.

L'Okunoin dédié à Goho Maô-den. On pense que c'est ici qu'Usui sensei a pratiqué son ascèse Spirituelle.
Photo prise lors de mon séjour au Japon.

Le Sanctuaire Maô-Den dans l’Okunoin, dédié à Gohô Mao-Son, est construit sur une grande roche aquatique. Des fossiles, des coraux et des crinoïdes ont été trouvés dans cette roche. Il est indiqué qu'elle était dans le Pacifique Sud il y a 260 millions d'années. Elle est arrivée là après des millions d'années de voyage vers le nord." Source : Gendai Reiki Hô – Hiroshi Doï

"Les montagnes au nord de Kyoto servaient jadis de refuge aux bandes de voleurs et abritaient, disait-on, toutes sortes de créatures mystérieuses. C'est pourtant au beau milieu de ces montagnes que le moine Gantei (fondateur du Temple Toshodaiji à Nara) érigea le temple Kurama Dera en l’an 770. Une légende relate les événements extraordinaires ayant conduit à sa fondation.

Tout commença lorsque Gantei rêva d'un lieu mystique perdu dans les montagnes. A son réveil, un cheval blanc apparut et le conduisit dans les montagnes de Kurama. Comme il était déjà tard lorsqu'il parvint au sommet, Gantei décida de passer la nuit dans la montagne. Il venait tout juste de s'endormir lorsqu'il sentit une présence à côté de lui. Il s'éveilla en sursaut et se retrouva nez à nez avec un monstre qui s'apprêtait à l'attaquer. Le moine sortit son chapelet et invoqua Bishamon-ten (en sanscrit, Vaishravana), la divinité protectrice du nord et la destructrice des ennemis de la foi bouddhique. Le miracle se produisit ! Bishamon-ten apparut et terrassa le monstre. Gantei construisît un temple à l’emplacement de cette lutte titanesque, il lui donna le nom de Kurama Dera et le consacra au culte de Bishamon." Source : Les fêtes traditionnelles au Japon. Eric Faure

Bishamon-ten - Roi céleste Grande-Ecoute. Celui qui écoute de nombreux enseignements.

Le plus connu et le plus important des Quatre grands rois du ciel. Il habite sur le mont Sumeru, à mi-chemin du sommet, sur la partie septentrionale et qui protège le Nord avec l'aide de yaksha, déités du monde végétal et minéral et des kinnara, musiciens célestes à tête de cheval. Il a pratiqué des austérités pendant mille ans et reçut en récompense de Brahma une immense fortune. Plus tard, il a écouté avec une grande application les sermons du Bouddha, méritant ainsi le nom indien de "celui qui écoute attentivement ici et là. Source : www.clickjapan.org

Honden, le Temple principal de Kurama-yama - Photo prise lors de mon séjour au Japon.

En 796, le directeur général en charge de la construction du temple Toji, Fujiwara Isendo (756-827) eu une vision de Senjû-Kannon (en sanscrit, Avalókitésvara), l'Esprit de la lune, et construisit des temples et des pagodes sur la montagne. Un ensemble de plusieurs temples prennent donc place sur les flancs du mont Kurama.

Senju Kannon - Bodhisattva de la Compassion. Celle qui entend les cris du monde.

"Kan" signifie "observer" ; "on" signifie le "son". Kannon, signifie littéralement "Ecoute vigilante". Il est aussi souvent traduit par "Celui qui voit et entend tout". C’est en effet la tâche de Kannon d’assister et d’écouter les prières et les cris (sons) des personnes en difficulté dans le monde terrestre et de les aider à atteindre l’illumination.

Kannon est compassion agissante. Elle revêt une infinité de formes ; elle est muso, non-posture, non-forme. Elle est libre de prendre toutes les formes, d’apparaître à tout moment et en tout lieu. Source : www.buddhaline.net

Les bâtiments d'origine ont été maintes fois détruits par des incendies. La salle principale a été reconstruite en 1971. Jadis placé sous l’autorité du bouddhisme Tendaï, Kurama Dera est rattaché depuis 1949 à la secte bouddhiste Kurama kôkyo. Créée en 805 par le moine Saichô, l'école Tendai est la forme qu'a prise au Japon l'école chinoise Tiantai du bouddhisme mahayanique, fondée par le religieux Zhiyi (538-597) de la dynastie Sui. Elle constitue depuis son apparition une composante importante et influente du bouddhisme Japonais.

Selon Hiroshi Doï, l'enseignement de Kurama-dera correspondrait à celui de la philosophie du Reiki Ryôhô d’Usui Sensei. Un lien semble donc se dessiner entre le Sonten de Kurama-yama et les symboles du Reiki Ryohô : symboles de la Force, de l'Amour et de la Lumière. Ces trois divinités, Gohô Mao-Son, Senju-Kannon et Bishamon-Ten ne forment qu’un seul corps, Sonten, "Suprême déité", symbole de l'énergie cosmique. "Son" indique le respect et aussi ce qui est précieux ou estimable, et "Ten" désigne les divinités ordinaires ou mineures qui peuplent les étages célestes du monde (le ciel).

Le Sonten dans une salle du Honden, le temple principal, cachée à la vue des visiteurs.
Photo prise lors de mon voyage au Japon.

Une prière d’invocation au Sonten est récitée chaque jour par les moines dans la grande salle du Honden.

"Puissiez-vous élever notre conscience
Et augmenter notre richesse et notre gloire

Beau comme l’astre lunaire (Senjû-Kannon)
Chaleureux comme le soleil (Bishamon-Ten)
Puissant comme la terre (Mao-Son)
Ô Sonten, Accordez-nous votre bénédiction.

Qu’en ce lieu sacré, puisse la paix surmonter la discorde,
Que la générosité puisse conquérir l’avidité,
Que les mots sincères puissent éloigner la tromperie,
Et que le respect puisse vaincre les insultes.
Comblez nos cœurs de joie,
Élevez nos esprits et remplissez nos corps de splendeur.

Sonten, Grand Esprit de l’Univers, Grande Claire Lumière, Grand instigateur,
Accordez-nous, à nous qui nous sommes rassemblés pour vous célébrer,
À ceux qui luttent pour atteindre votre cœur,
Une force nouvelle et une lumière glorieuse.
Toutes ces choses existent grâce au Sonten."

Liens possibles avec la triade de Kurama-Yama, symbole de la trinité : Force, Amour et Lumière.

Gohô Mao-Son : Symbole du Pouvoir - L’Esprit du Rayonnement Terrestre.
CKR : La puissance ou la force de la Terre.
Senjû Kannon : Symbole de l'Amour - L’Esprit du Rayonnement Lunaire.
SHK : La clef de la Pensée Juste.
Bishamon-Ten : Symbole de la Lumière - L’Esprit du Rayonnement Solaire.
HSZSN : Le Pont avec l’Âme du Cosmos.

Sonten est l’esprit vivant de Kurama-yama. Il est considéré comme le Grand Esprit de l’Univers, Daïkômyô (Grande Lumière) et le Grand Corps : la Conscience, la Source de l’Energie du Grand Univers.

Les trois divinités apparaitraient en changeant d'apparence en fonction des nécessités. Source : Gendai Reiki Hô – Hiroshi Doï

- Lorsque Sonten apparait avec l’apparence de Mao-Son, il donne le grand Pouvoir en tant que Roi Spirituel de la Terre.
- Avec l’apparence de Senjû-Kannon, il accorde le salut avec le cœur de l’Amour et l’Harmonie en tant qu’Esprit de la Lune.
- Avec l’apparence de Bishamon-Ten, il apporte le bonheur au travers de la Lumière et de la Sagesse en tant qu’Esprit du Soleil.

Reproduction interdite sans mention de la source - Tous droits réservés - Corinne Bouty

Inscription Infolettre